Une quinzaine de cerfs du Parc Michel-Chartrand de Longueuil seront euthanasiés

Cerf Lynn_Bystrom

Une quinzaine de cerfs de Virginie du parc Michel-Chartrand de Longueuil seront capturés et euthanasiés dans les prochains jours. La Ville de Longueuil estime que la surpopulation de cervidés sur l'ensemble du territoire est trop importante et représente un danger pour la santé humaine, animale et végétale.

Ce parc très fréquenté par les familles est situé entre le Vieux-Longueuil et Boucherville. Il n'est pas rare de croiser un chevreuil si vous sillonnez les sentiers. Présentement, au parc, il y a deux fois trop de cerfs.

Malgré la mise en œuvre d'un plan de gestion de la population de cerfs ces dernières années, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et la Ville doivent en diminuer le nombre.

La surpopulation de cervidés a des effets sur la régénérescence de la forêt, augmente le risque d'accidents routiers et la transmission de la maladie de Lyme, qui est omniprésente en Montérégie.

« Nous poserons l'action une seule fois: l'objectif n'est pas d'éliminer toute la population de cerf mais de la diminuer de façon responsable.  Pour minimiser les inconvénients et dans le respect du bien-être animal, la meilleure option est celle de capturer les cerfs, l'euthanasie et la valorisation de la viande par un don à Moisson Rive-Sud. »

- Carl Boisvert, porte-parole Ville de Longueuil

La Ville utilisera des cages avec des appâts pour capturer les cerfs. La chasse au chevreuil a également été permise dans le boisé du Tremblay pour réduire l'ampleur du cheptel. Il y a une centaine de bêtes sur le territoire longueuillois. Le permis obtenu par la ville lui permet de capturer et abattre un maximum de 15 bêtes. 

IMPOSSIBLE DE TRANSFÉRER LES CERFS AILLEURS

L'option de capturer et de transférer les cerfs dans un autre habitat a rapidement été écartée, car l'opération créerait un stress trop important pour les chevreuils et favorisait la propagation des tiques porteuses de la maladie de Lyme. L'opération doit être complétée d'ici la fin du mois.

UNE PÉTITION EST LANCÉE

Des citoyens opposés à cette euthanasie de masse ont lancé une pétition en ligne. Ils interpellent la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent ainsi que le premier ministre François Legault pour empêcher cette opération. Pour signer/consulter la pétition, suivez ce lien. 

« Ces bêtes méritent de vivre. C'est NOUS, les humains, qui vivons sur LEUR territoire avec nos constructions et notre industrialisation et non le contraire. S'il-vous-plaît, endormez-les et relocalisez les. Ce n'est pas les forêts qui manquent, surtout que plusieurs sont accessibles à moins d'une heure de Longueuil. Vous n'avez pas d'arguments valides pour affirmer le contraire et procéder à cette décision. » - Extrait de la pétition sur Change.org 

 

INTRODUIRE UN PRÉDATEUR DANS LE PARC ? 

La députée indépendante de Marie-Victorin (Longueuil), Catherine Fournier propose d'introduire, de façon contrôlée, le coyote dans les milieux naturels où il y a présence de chevreuils nuisibles afin d'enrayer la problématique à long terme. À son avis, les êtres humains n'ont rien à craindre de cet animal.

« Le parc Michel-Chartrand est un grand espace naturel. Ça pourrait tout à fait être réaliste quand on voit ce qui a été fait à Laval. On voit qu'il n'y a pas d'intrusion dans les cours privées, il n'y a pas non plus d'altercations avec des êtres humains. »

- Catherine Fournier

Pourtant, plusieurs adultes et même des enfants ont été mordus par des coyotes dans des parcs de Montréal au cours des dernières années, au point où la ville a dû embaucher un trappeur pour les éliminer.

- Avec la collaboration d'Étienne Phénix et d'Audrey Folliot, journalistes Bell Média Montréal et Montérégie) 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !