Une saison des pommes précoce en Montérégie et un fort achalandage

femme-avec-chemise-bleue-porte-un-panier-de-pommes

La saison des pommes a débuté une semaine à l'avance en Montérégie et  malgré les nombreuses restrictions sanitaires, la population est au rendez-vous et les réservations pour les groupes reprennent graduellement.

La bonne nouvelle est aussi que le niveau des réservations pour les groupes scolaires et familles s'approche de tout près de 75% de 2019, avant la pandémie. 

Malgré le gel hâtif et la chaleur de juillet, au Potager Mont Rouge  de Rougemont, il y a 25% plus de pommes que l'an dernier, selon Philippe Beauregard, propriétaire. 

Les variétés les plus communes comme la Paulared, la Sunrise sont déjà arrivées d'autres s'ajouteront à la mi-septembre.

Évidemment, il faut payer plus cher pour des fruits de qualité, mais pour le propriétaire Philippe Beauregard, les gens comprennent que c'est de l'achat local. 


 Fait particulier et inhabituel: à la mi-aout, les premières citrouilles sortaient de terre au Potager Mont-Rouge de Rougemont. 

Des mesures respectées à la lettre

Aux Vergers et Cidrerie Denis Charbonneau de Mont-Saint-Grégoire, qui compte 30 000 pommiers, il y a 30% de moins de pommes pour certaines variétés. Par contre, en règle générale, l'abondance et le choix sont au rendez-vous. 

L'an dernier, la saison a rapidement été écourtée en octobre en raison d'un confinement complet, ce qui a eu un impact direct sur le chiffre d'affaires.  

La directrice aux opérations Mélanie Charbonneau reçoit beaucoup d'appels pour le passeport vaccinal, qui n'est pas nécessaire pour cueillir les pommes dans le verger. 

Selon elle, il y a des règles strictes appliquées à la lettre, mais ça ne freine pas les ardeurs des cueilleurs jusqu'ici.  

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !