Propriétaires de VUS et de camionnettes, barrez vos portes!

Le Bureau d'assurance du Canada vient de publier la liste des véhicules les plus volés au Québec et au Canada.

Les vols de VUS et de camionnettes sont en hausse depuis plusieurs semaines un peu partout au Québec, notamment à Châteauguay, Beauharnois, Léry et Saint-Isidore en Montérégie.

Les voleurs ciblent majoritairement les modèles récents. Les camionnettes de marque Ford F-150 ont été particulièrement touchées. 

Les malfaiteurs commettent leur crime principalement dans les cours des résidences, la nuit ou tôt le matin.

Entre juin et novembre 2020, une vingtaine de véhicules ont été volés sur le territoire de Chateauguay.

Le 17 octobre, les policiers ont arrêté un homme de 19 ans en lien avec un vol de F-150 à Châteauguay. Toutefois, les preuves recueillies lors des enquêtes et le fait que le phénomène est observé dans plusieurs régions du Québec, démontrent qu'il s'agit d'un réseau bien structuré selon les policiers.

Face à cette vague, les policiers ont accentué leur présence dans les secteurs les plus à risque. 

Que faire en cas de vol

En cas de vol ou à la vue de personnes suspectes, appelez immédiatement la police et donnez la description de votre véhicule pour faciliter les recherches.

Si vous êtes victime ou si vous êtes témoin d'un vol de vehicule, ne vous interposez pas et composez dans les plus brefs delais le 911.

Conseils de prévention

Stationnez toujours votre véhicule dans un endroit bien éclairé et achalandé. Si vous avez un garage, entrez votre véhicule a l'intérieur.

 À la maison, rangez vos clés en lieu sûr, loin des portes d'entrée ou dans un boitier spécial en métal, surtout s'il s'agit d'une clé électronique.

Coupez toujours le contact du moteur et gardez vos clés avec vous, même si vous êtes au dépanneur ou à la station-service. 

Gardez toujours vos portières vérrouillées et vos vitres bien fermées.

Munissez votre véhicule d'un dispositif de sécurité (système d'alarme, barre de sécurité ou système antidémarrage)

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média Montréal)