Baisse marquée des mises en chantiers à St-Jean et Beloeil en 2020

construction

Les mises en chantier au Québec sont en forte baisse avec 2 827 habitations mises en chantier en mars 2020, soit une diminution de 27 % par rapport à mars 2019 selon l'APCHQ. Le même phénomène est observable en Montérégie pour certaines villes alors que d'autres ont fait un bond dans l'émission de permis.

C'est ce qui ressort du dernier bulletin d'information de l'APCHQ sur le sujet.  

D'entrée de jeu, le directeur du Service économique de l'APCHQ explique qu'il est trop tôt pour mesurer l'effet «COVID-19» et la fermeture des chantiers qui est effective depuis le 24 mars minuit.

Il faudra surveiller les mois d'avril et mai pour pouvoir dégager des grandes tendances à cet effet et pour mesurer réellement l'ampleur de l'arrêt décrété.

Certaines villes de la Montérégie ont toutefois connu des hausses dans le dernier mois. 

C'est le cas de Saint-Hyacinthe où la hausse des mises en chantier a triplé au premier trimestre de 2020 par rapport à 2019, avec 553 unités résidentielles dont 453 dans le locatif en construction. Il faut savoir que la demande dans le locatif est en forte hausse avec un taux d'occupation parmi les plus bas en Montérégie.

L'agglomération de Longueuil,connaît aussi un essor à ce chapitre avec une augmentation de 45% des mises en chantier dans le locatif et le résidentiel pour les 3 premiers mois.

Par contre, l'APCHQ dénote quand même des baisses importantes pour Saint-Jean-sur-Richelieu et le secteur de Beloeil.

Paul Cardinal explique.

«Nous ne connaisssons pas les effets de la crise sanitaire et nos données ont été colligées avant l'arrêt des chantier. En avril, nous devrions avoir une meilleure photographie de l'effet de l'arrêt des chantiers. Les mois de janvier et février avait été exceptionnel. Saint-Jean-sur-Richelieu a connu une forte baisse de 63% au premier trimestre. Le secteur Beloeil-Sainte-Julie-McMasterville-Sainte-Bruno, la baisse est de 81%. Au premier trimestre de 2019, il fallait compter un important complexe pour personnes âgées dans les données, ca peut expliquer la baisse.»

Paul Cardinal, directeur du Service économique de l'APCHQ

Cette baisse survient après un fort début d’année où le nombre de mises en chantier avait bondi de 79 % et de 31 % respectivement en janvier et en février.

Paul Cardinal ne s'attend pas non plus à une hausse des chantiers en raison de ces bouleversements dans le monde de la constr

 Sur le plan géographique, une seule région métropolitaine de recensement (RMR) a enregistré une hausse d’activité, soit celle de Québec (+99 %).

À l’inverse, les RMR de Gatineau (-75 %), de Trois-Rivières (-59 %) de Montréal (-43 %) et de Sherbrooke (-12 %) ont connu des reculs.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !