COVID-19: La santé publique fait le point sur la situation à Longueuil

Les autorités ont fait le point à Longueuil quant au nombre de cas de COVID-10 qui est en augmentation

La directrice de santé publique de la Montérégie Docteure Julie Loslier, la mairesse de Longueuil Sylvie Parent et la direction du Service de police ont fait le point quant à l'évolution du nombre de cas de COVID-19 qui est plus importante qu'ailleurs dans la région. 

La situation est particulièrement préoccupante dans ce secteur de la région.  

Il y a actuellement 210 cas à Longueuil sur un total de 392 dans l'ensemble de l'agglomération, selon les dernières données de la santé publique

Cela veut dire un resserrement des patrouilles policières pour s'assurer de freiner la contagion et faire respecter la distanciation sociale et éviter les rassemblements.

L'attention sera entre autres portée vers les transports en commun.

En Montérégie, rappelons qu'il y a aujourd'hui 1034 cas alors qu'hier on en comptait 961

Dans un premier temps, la mairesse Sylvie Parent a assuré que l'ensemble des villes de l'agglomération restent à l'affût de l'information de la santé publique.

Une carte est disponible sur le site web avec ce qui est ouvert et fermé en temps de crise, une structure de concertation communautaire a été mise en place et la Ville a fait don de 10 000 masques au CISSS. 

Le Réseau de transport de Longueuil et le métro sont deux des endroits où la distanciation sociale doit être davantage appliquée et des efforts seront mis en ce sens.

 

 

Les policiers agissent

Du côté policier, le directeur du Service de police de Longueuil Fady Dagher explique que l'agglomération peut sévir contre les récalcitrants dès aujourd'hui 8 avril avec des constats de 1000$ mais espère que le message de sensibilisation passera avant la répression. 

Depuis samedi, le nombre de dénonciations pour les appels de rassemblements a augmenté, notamment pour les parcs expliquait M. Dagher.

Le Service a mis en ligne 18 capsules en différentes langues pour rejoindre les différentes communautés culturelles et atteindre un maximum de citoyens.  

Il n'est pas prévu pour l'instant que l'on applique des restrictions quant aux gens de l'extérieur qui fréquentent des épiceries du territoire, comme c'est le cas actuellement à Terrebonne.

 «Des personnes ont été prévenues (depuis le 3 avril) que si nous les croisons de nouveau, il y aura des constats. Nous avons donné une quinzaine d'avertissements jusqu'ici et pas de constats pour des commerces délinquants.  Nous aurons une attention particulière pour les parcs, les grands espaces et les transports en commun et espérons surtout que le message de la sensibilisation passera»

Fady Dagher, directeur Service police de l'agglomération de Longueuil 

Un pic épidémique en Montérégie?

La directrice de santé publique, docteure Julie Loslier confirme qu'il n'y a aucun scénario précis par rapport au pic épidémique dans la région.

La santé publique du Québec prévoyait hier que le fameux pic de la pandémie de coronavirus sera atteint le 18 avril 2020, en province.

Un scénario positif, basé sur le Portugal et l’Allemagne, prévoit qu'il y aurait plus de 1200 décès et 29 mille cas au Québec d'ici le 30 avril.

Les experts prévoient une stabilisation du nombre d’hospitalisations peu après la mi-avril. 

«Il faut plus que jamais appliquer les principes de distanciation sociale et s'assurer que les déplacements qui sont faits sont vraiment essentiels en Montérégie. Maintenant, quand on regarde l'évolution de la situation de la COVID-19 entre les régions, c'est arrivé plus vite à Montréal qu'en Montérégie. Par contre, il y a des enjeux extrêmement délicats d'un point de vue méthodologique, ce qui fait qu'il n'y aura pas de scénario spécifique  «à la Montérégie» pour le pic épidémique. Par contre, on anticipe la même fourchette quant à la date où il y aura un pic épidémique que celle évoquée hier par le gouvernement.»

Docteure Julie Loslier, directrice de la santé publique Montérégie  

Ailleurs en Montérégie, il y a d'autres points chauds: 150 cas dans la MRC de Roussillon, 113 dans Vaudreuil-Soulanges, 61 dans le Haut-Richelieu, 84 dans la Vallée-du-Richelieu et 26 dans les Maskoutains. Voyez la carte détaillée plus bas.

En terminant, voici tout ce que vous devez savoir aujourd'hui 8 avril en lien avec la situation de la COVID-19

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !