COVID-19: Tout ce qu'il faut savoir ce samedi 8 mai


COVID

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS !

BILAN

- Le Québec enregistre 958 nouveaux cas, selon le dernier bilan publié le samedi 8 mai, pour un total de 357 174 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

- Le nombre de décès grimpe de 7, soit 1 dans les 24 dernières heures, 5 entre le 1er et le 6 mai et avant le 1er mai.

- Au total, 10 981 personnes ont succombé à la maladie depuis le début de la crise sanitaire. 

- 547 patients sont hospitalisés (-27) et 130 personnes sont aux soins intensifs (-9).

337 538 personnes sont rétablies.

- Les régions de Montréal (+204), de la Montérégie (+131), de Chaudière-Appalaches (+123) et de l'Estrie (+86) enregistrent les plus importantes hausses de cas.

- 91 009 doses de vaccin administrées s'ajoutent, soit 89 252 doses dans les dernières 24 heures et 1 757 doses avant le 7 mai, pour un total de 3 641 908.

- Le Québec a reçu 4 119 439 vaccins jusqu'à maintenant.

 

SANTÉ

- Le Québec devrait passer, aujourd'hui, le cap des 50% d'adultes ayant reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. Plus largement, près de deux Québécois sur trois ont reçu une première injection, ou pris leur rendez-vous pour l'obtenir, selon la Presse. Plusieurs experts trouvent que ce taux est encourageant, étant donné que la vaccination n'est pas encore ouverte à la population générale de moins de 35 ans. Si la cadence demeure la même, 75% des adultes pourraient être vaccinés ou en attente de l'être d'ici 10 jours.

- En ce week-end de la fête des Mères, les autorités de santé publique demandent à la population de respecter les consignes sanitaires, incluant de ne pas organiser de rassemblements. Les CISSS de l'Est-du-Québec s'inquiètent de voir la situation épidémiologique empirer à l'issue de la fin de semaine. C'est particulièrement le cas dans le Bas-Saint-Laurent, où la propagation du virus n'a pas ralenti dans les derniers jours. Même s'il est interdit de se rassembler, les personnes seules ont le droit de visiter une autre bulle familiale. La livraison de cadeaux est aussi fortement suggérée, particulièrement dans les milieux de vie pour aînés.

- La région de l'Estrie sera sous haute surveillance, tout le week-end, en raison d'une augmentation des cas de COVID-19. La MRC du Granit, particulièrement Lac-Mégantic, est le secteur du Québec avec la plus forte concentration d'infections. La santé publique régionale demande d'ailleurs à toute personne qui a fréquenté le magasin BMR de la rue Laval à Lac-Mégantic, le 1er mai dernier entre 9 h et 15 h, d'aller se faire dépister. Une personne atteinte du virus a fréquenté les lieux durant sa période de contagion.

- Au moins 18 résidents du Manoir Outremont, à Montréal, sont touchés par une éclosion de COVID-19 liée au variant sud-africain ou brésilien. Deux personnes âgées vivant dans cette résidence pour aînés autonomes ont succombé à la maladie, selon la Presse. Les premiers cas ont été décelés à la fin du mois d'avril, quelques jours avant que les résidents ne reçoivent leur seconde dose de vaccin. La Santé publique indique que plusieurs personnes sont infectées par un variant qui a le potentiel d'échapper partiellement à la vaccination.

- Les craintes que des participants à la manifestation au Stade olympique de samedi dernier, aient été infectés à la COVID-19 se confirment. Les 48 passagers de deux autobus qui sont partis de Lévis, en Chaudière-Appalaches, sont invités à aller se faire dépister. La santé publique indique que moins de 5 cas positifs ont été confirmés au sein de ce groupe. La région de Chaudière-Appalaches affiche le pire taux de positivité à travers la province.

POUR RELIRE LE RÉSUMÉ DU VENDREDI 7 MAI - SUIVEZ CE LIEN!

JUSTICE

La police de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, est intervenue à trois reprises, hier soir, pour mettre un terme à un rassemblement illégal. Une vingtaine de jeunes se trouvaient dans une maison privée.

ÉCONOMIE

- Les compagnies aériennes demandent à Ottawa de mettre en place un plan de redémarrage de leur industrie paralysée par la crise sanitaire. Le Conseil national qui les représente suggère que le Canada s'inspire du Royaume-Uni. Dès le 17 mai, les déplacements à destination ou en provenance d'une liste restreinte de pays y seront autorisés. Les voyageurs n'auront pas à se mettre en quarantaine à leur arrivée en Angletterre. Les transporteurs canadiens réclament une stratégie scientifique qui tiendra compte, notamment, du statut vaccinal et des mesures de quarantaine. Le conseil représente plusieurs grandes compagnies aériennes, dont Air Canada, Transat et WestJet.

- Votre repas de la Fête des Mères pourrait vous coûter plus cher, si vous optez pour le homard de la Gaspésie. Le crustacé est en forte demande aux États-Unis, où certains états sont entièrement déconfinés, ce qui explique la hausse des prix. Les pêcheurs reçoivent 8 $ la livre, comparativement à 6,40 $ à pareille date l'an dernier. Dans les épiceries à grande surface, les homards se vendent à un peu moins de 9 $ la livre. En poissonnerie, ils pourraient vous coûter jusqu'à 23 $ la livre, mais ils seront plus gros.

FRAUDE

- Alors que plusieurs Québécois sont tentés par la location de chalets, un propriétaire lance un appel à la prudence face aux arnaques sur les réseaux sociaux. L'homme de Trois-Rivières a été victime d'un fraudeur qui s'est servi des photos et détails de son chalet à Val-des-Sources, en Estrie, selon le Nouvelliste. Cette personne concluait des contrats de location bidon en demandant plus de 1700$ en dépôt par virement bancaire. Le propriétaire a déposé une plainte à la police. L'Office de protection du consommateur conseille de vérifier l'authenticité du site web de réservation, d'utiliser une carte de crédit pour effectuer le paiement et de se méfier des offres trop belles pour être vraies.

PRÉVENTION DES NOYADES

- Alors que plusieurs personnes passeront un autre été à la maison, la Société de sauvetage réitère ses mesures de prévention. Un sauveteur désigné doit toujours être en fonction pour les jeunes, sans quoi la piscine doit être inaccessible. Le télétravail, jumelé à l'engouement pour les piscines et les sports nautiques, font craindre un autre lourd bilan. En 2020, 95 personnes sont décédées par noyade, comparativement à 58 durant l'année précédente. 

INTERNATIONAL

- Plus de 3,2 millions de personnes ont succombé à la COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon le bilan de l'Université Johns Hopkins.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !