Iberville: Audrey Bogemans sera candidate de la CAQ

Audrey Bogemans, candidate dans Iberville (Twitter | Coalition Avenir Québec)

Les nominations de la CAQ se multiplient à l'approche du début de la campagne électorale.  Après Pascale Déry à Repentigny plus tôt, le premier ministre François Legault a présenté mardi après-midi l'agricultrice Audrey Bogemans dans la circonscription d'Iberville. 

Elle affrontera la comédienne Anne Casabonne qui présente pour le Parti conservateur du Québec (PCQ) lors du scrutin du 3 octobre. 

«Les Bogemans sont des vedettes dans le comté, qui est à 80% rural. On ne peut pas espérer mieux qu'une agricultrice-entrepreuneure pour représenter les électeurs.» - François Legault, chef de la CAQ

Mère de trois enfants, dont deux aux besoins particuliers, elle est une femme d'affaires impliquée.

Durant plus de 10 ans elle a oeuvré au sein de la Chambre de commerce et d'industrie du Haut-Richelieu, notamment à titre de présidente où elle a fondé le Comité agroalimentaire.

À la tête de la ferme familiale à Saint-Sébastien où elle a grandit, son travail a été reconnu par le prix Exception'Elle et est une des représentantes pour la recherche sur l'agriculture au féminin du Conseil du statut de la femme au Québec.

Mme Bogemans n'a pas l'intention de rester à ne rien faire, à l'instar de la députée sortante Claire Samson de la circonscription, transfuge aujourd'hui avec le PCQ, qui a affirmé lors de son bilan s'être sentie comme une plante verte n'ayant pas beaucoup travaillé.

«Moi je suis agricultrice, alors les plantes vertes ça ne me fait pas peur du tout. Mais je pense vraiment qu'il y a eu une mauvaise compréhension du poste. Pour moi, c'est plus qu'un travail à temps plein, d'aller à la rencontre des gens et de bien connaître les dossier pour bien les représenter à Québec. Je compte le faire de toutes mes forces» - Audrey Bogemans, candidate CAQ dans Iberville

L'inflation du coup de la vie est l'enjeu principal auquel le gouvernement devra s'attaquer selon elle, en plus de mettre son expérience au service de la région. 

Mais la modernisation des eaux et du transport devra aussi être une priorité, tout comme l'environnement ainsi que l'accessibilité aux soins et aux services de garde. 

Mme Bogemans connait ces enjeux puisqu'elle a aussi siégé sur le conseil d’administration du CPE La P’tite Caboche à Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle est aussi sur le Conseil de l’école secondaire Marcellin-Champagnat, d'où elle a gradué.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !