Les magasins fermés le dimanche, comme avant?

Magasinage

Depuis 1992, les Québécois peuvent magasiner le dimanche. C'est l'ex-maire de Montréal, Gérald Tremblay, alors ministre de l'Industrie et du Commerce, qui avait autorisé les commerçants à ouvrir leurs portes pour stimuler l'économie. Voilà qu'avec la rareté de main-d'oeuvre généralisée, certains veulent renverser la vapeur.

C'est déjà le cas de plusieurs quincailleries en région qui manquent de personnel qualifié. En plus de fermer le dimanche, elles réduisent leurs heures en semaine, notamment pour aider à garder les employés avec des horaires plus alléchants.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Sherbrooke ont ouvert le bal et ça s'est ensuite répandu comme une traînée de poudre ailleurs dans la province. 

Avec la pandémie, les bricoleurs sont plus nombreux, et les personnes avec l'expertise parfois pointue pour répondre à leurs besoins sont difficiles à trouver. 

Le confinement nous a aussi permis de découvrir, ou redécouvrir, comment organiser son temps pour composer avec la fermeture des magasins le dimanche. 

À l'ère où l'achat en ligne n'a jamais été aussi populaire, alors qu'on peut débiter sa carte de crédit à toute heure du jour ou de la nuit, est-ce envisageable de maintenir l'ensemble des commerces fermés? La question est lancée.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !