Gab Bouchard

Gab Bouchard

Gab Bouchard est la Future star iHeartRadio du mois de mars 2020 à ÉNERGIE.


Jeune homme attachant et détaché originaire de Saint-Prime, Gab Bouchard a grandi entouré de son père, un « tueur » de drum nommé Pierre Bouchard qui avait un band de covers. Bouchard fils assistait aux pratiques dans le légendaire garage de ce dernier, s’exposant aux Neil Young, Stones et autres Wilco. Ceci l’a mené à fouiller dans les bacs familiaux, à subtiliser le Nirvana que son père ne voulait pas qu’il écoute (parce que c’était trop méchant) et à apprendre la guitare par lui-même dès l’âge de 6 ans (et sur YouTube quelques années plus tard).

Aussitôt que « Hey Hey, My My » fût suffisamment maîtrisé, Gab se mit, du haut de ses 10 ans, à composer ses propres chansons, conjuguant folk, rock et country. Puis, à l’âge de sa majorité, Bouchard père lui dit : « Si t’es sérieux avec la musique, je vais t’aider ». C’est à ce moment précis que tout allait commencer « pour vrai ».

En 2017, Gab Bouchard dévoile Cerveau-lent, un premier EP au country-rock relevé de touches pop, qu’il lance au Lac avec un band formé de son père et de ses chums. Éperonné par l’engouement local, il met le cap sur Montréal avec sa coupe bol bleachée et sa moustache caractéristique afin de recréer le buzz dans la métropole.

Désormais accompagné par ses amis de Gazoline, il s’inscrit aux Francouvertes, se rend jusqu’aux demi-finales et passe une partie de l’été 2018 sur la route. Ne prenant pas de pause d’écriture pour autant, il se retire de la scène à l’automne pour plancher sur un premier album complet.

Triste pareil, ledit album qui a vu le jour (et la nuit!) le 28 février, est le récit d’une peine d’amour de A à Z, un disque-concept traversant toutes les étapes de ce deuil universel qui ne tue pas mais qui déroute « sur un pas pire temps ».  

Découvrez Tu m’connais trop bien sur les ondes d’ÉNERGIE!