14 avril 2021 : grève de courte durée pour les profs

école

Les enseignants du Centre de services scolaires des Chênes lancent une grève de courte durée le 14 avril.

Le mouvement inclut aussi les profs de l'école primaire anglaise de Drummondville affiliés à la Commission scolaire Eastern Townships.

Les profs se disent exaspérés par l’absence de résultats satisfaisants aux tables de négociation avec le gouvernement du Québec. Les divers syndicats de l'éducation estiment que le gouvernement est complètement fermé aux priorités exprimées par les enseignants.

Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ.

Bell Média. Photo : Josée Scalabrini

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous parlons de grève aujourd’hui. C’est parce que les enseignants attendent des changements significatifs à leurs conditions de travail, qui sont par ailleurs directement liées aux conditions d’apprentissage des élèves. Or, le peu offert après des années de sous-investissement ne permet pas d’atteindre cet objectif. On nous dit toujours que ce n’est pas le bon moment pour faire la grève. Malheureusement, la coupe est plus que pleine, la profession est en crise et  il faudra des améliorations notables pour attirer et retenir les enseignants. »

 

UNE GRÈVE COURTE DURÉE

La grève de courte durée aura donc lieu le 14 avril, entre minuit et 9h30 le matin. Cette façon de faire a comme objectif de perturber l’administration scolaire, tout en minimisant les répercussions sur les services éducatifs.

Les profs, comme tous les membres des fédérations de la CSQ, ont en main un mandat de grève de 5 jours à être exercé au moment opportun.

Heidi Yetman,  présidente de l’APEQ.

             " Les enseignants lancent un cri du cœur et le gouvernement ne veut juste pas les entendre. Ils sont surchargés, épuisés et abandonnent la profession. Après les promesses non tenues de faire de l’éducation une priorité qu’on ne se surprenne pas de la colère et de la détermination des enseignants qui s’expriment aujourd’hui. Ils se battent pour tout un réseau négligé par les gouvernements successifs. Qu’est-ce que ça va prendre pour leur faire réaliser que tout ce qu’ils investissent auprès des enseignants, ce sont les élèves qui en bénéficient ? Quand on valorise l’éducation, on prend soin de celles et ceux qui y travaillent tous les jours. "

 

CONVENTIONS COLLECTIVES ÉCHUES

Les enseignantes et enseignants du Québec, incluant ceux et celles du grand Drummond, sont sans contrat de travail depuis plus d’un an.

Ils réclament des améliorations significatives dans leur quotidien, notamment par une meilleure composition des classes et des ajouts de services, un allègement de la tâche, de meilleurs salaires et moins de précarité.

FSE-CSQ ET APEQ-QPAT

La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) regroupe 34 syndicats représentant plus de 65 000 enseignantes et enseignants de centres de services scolaires et de commissions scolaires de partout au Québec.

L’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) représente les 8 000 enseignantes et enseignants des commissions scolaires anglophones du Québec.