3 M $ versés aux entreprises de Drummond depuis le début de la crise

Argent canadienne

Plus de 3 millions $ de dollars ont été versés jusqu'à maintenant à des entrepreneurs du grand Drummond afin de les soutenir pendant la crise de la COVID-19.

La Société de développement économique de Drummondville a traité plus d'une centaine de dossiers de prêts avec le Programme d'aide d'urgence aux PME. L'aide financière a été versée à divers milieux que ce soit des commerces, des restaurants, des industries ou des travailleurs autonomes.

Depuis que Drummond est en zone rouge, une nouvelle aide financière, sous forme de prêt-pardon, est disponible pour les restaurants, les bars et les gyms. L'aide concerne les frais fixes (loyer, assurances, taxes foncières, taxes municipales, coût d'énergie...etc.).

Martin Dupont, directeur général de la SDED, invite les propriétaires de bars, restos et gym à s'informer du coup de main possible.

"Notre souhait c'est de garder nos entrepreneurs ouverts, nos entreprises ouvertes quand la reprise va arriver. Si ces gens-là ferment parce qu'ils ce sont découragés ou ils font faillite, ça ne sera pas drôle tantôt, car la COVID ne sera pas toujours là, mais on veut garder nos restaurants et nos bars !"

M.Dupont nous explique le "prêt-pardon" :

"Quelqu'un qui nous emprunte parce qu'il est fermé depuis au moins 10 jours, on va lui prêter 50 000 $ sans intérêt et sans garantie pendant 3 mois, soit jusqu'en janvier. À ce moment, on va regarder combien de temps on a été fermé. Si on l'a été pendant 3 mois, on va se rassoir avec les propriétaires et montrez-nous vos factures de frais mensuels et on peut vous transférer 80 % du prêt en pardon. Par exemple, quelqu'un qui aurait des dépenses de 15 000 $ par mois, 80 % du 50 000 $ de prêt, ça fait 40 000 $, donc ce montant en pardon. Au lieu de nous devoir 50 000 $ en janvier, il va nous devoir seulement 10 000 $ et garder la balance pour payer ses factures."