Accident mortel: le drame relance le débat sur les jeunes conducteurs

Accident mortel rue  Clair - juin 2021- Éric B.

L'accident du week-end dernier qui a coûté la vie à un adolescent de 17 ans à Drummondville relance le débat sur les jeunes conducteurs.

Alex Farcelais est décédé alors qu'il était le passager avant d'une voiture qui a percuté un arbre près de l'intersection des rues Clair et Grande-Allée dans le secteur Saint-Nicéphore. Les capacités affaiblies du conducteur de la voiture et la vitesse sont des facteurs qui pourraient expliquer l'accident.

Ce drame ressasse les souvenirs de l'accident qui avait provoqué le décès de quatre adolescents en octobre 2010 sur le boulevard Mercure.

Le coroner Yvon Garneau avait émis des recommandations.

Le Code de la sécurité routière a d'ailleurs été modifié en 2018 en imposant un couvre-feu de minuit à 5h pour les apprentis conducteurs ainsi qu'une limite de passagers durant la même période relativement aux détenteurs de permis probatoire.

M.Garneau devrait se servir à nouveau du drame de la fin de semaine pour faire des rappels :

 

 

  " Si on remonte en 2010, j'avais demandé au ministère de l'Éducation, à l'époque, d'intégrer des cours de sensibilisation à la sécurité routière dès la 6e année du primaire et tout au long du secondaire. Cependant, on a appliqué une meilleure sensibilisation au niveau du cours de conduite, devenu obligatoire par la suite. Au niveau de la Société de l'assurance automobile du Québec, sensibiliser les passagers aux dangers de monter dans un véhicule conduit par une personne qui serait en état d'ébriété."

 

UNE COMPARUTION À VENIR

L'enquête sur l'accident du week-end dernier se poursuit autant au niveau de la Sûreté du Québec que du coroner. Le conducteur a été appréhendé pour conduite avec les capacités affaiblies. Il séjourne toujours cependant à l'hôpital.

C'est lorsqu'il obtiendra son congé que des démarches seront prises pour le faire comparaître au palais de justice de Drummondville.