Action publique contre les féminicides à Drummondville

Violence conjugale ISTOCK lolostock

Des organismes de Drummondville s'unissent pour dénoncer la vague de féminicides commis au Québec. Un rassemblement est prévu ce soir (jeudi) de 18h00 à 19h00 sur le parvis de la basilique St-Frédéric à Drummondville.

Il est organisé par la Maison des Femmes, le CALACS La Passerelle et la maison d'hébergement La Rose des vents.

Les représentantes des organismes prendront la parole pour dénoncer la violence faite aux femmes. Un appel aux gouvernements sera aussi fait afin qu'ils injectent l'argent et les ressources nécessaires pour combattre ce fléau.

7 FÉMINICIDES DEPUIS LE DÉBUT DE 2021

Le Québec a été le théâtre de 7 féminicides en moins de 2 mois. 6 des 7 victimes auraient été tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Une des victimes aurait péri des mains de son ex-gendre.

Les femmes étaient âgées de 28 à 60 ans. Il s'agit de Rebekah Harry, Nadège Jolicœur, Myriam Dallaire (fille) et Sylvie Bisson (mère), Nancy Roy, Marly Edouard et Elisapee Angma.