Ajout de journées pédagogiques : des travailleurs en colère

manif STT du CSS des Chênes - 12 novembre 2020

Des employés(es) du CSS des Chênes sont en colère contre la décision de Québec d'ajouter 3 journées pédagogiques au calendrier scolaire. 

Ils étaient plus d'une trentaine à manifester ce matin (jeudi) devant le bureau du député Sébastien Schneeberger, rue Heriot, à Drummondville.

Debra-Ann Bailey est présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre de services scolaires des Chênes - CSN.

 

         " Avez-vous pensé à toute la logistique qu'il y a derrière tout ça ? En temps normal, il y a des éducatrices et des éducateurs qui peuvent avoir 3 à 4 bulles à gérer dans un même groupe, présentement! Donc, pensez-y, si vous mettez en plus tous les élèves de l'école, il va manquer du personnel, il va manquer de locaux alors que le personnel en service de garde est déjà épuisé!"

 

D'AUTRES REVENDICATIONS

On déplore aussi que les surveillants et les surveillantes d'élèves perdront 3 jours de salaire.

Le syndicat dénonce aussi la décision du ministère de l'Éducation de ne pas offrir de journées de formation ou de planification supplémentaires au personnel de soutien.

Les travailleurs et travailleuses souhaitent une reconnaissance de leur travail au même titre que les enseignants(es).

 

LE STT DU CSS DES CHÊNES

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre de services scolaire des Chênes représente environ 900 personnes. Il s'agit notamment des techniciens(nes) en service de garde et des techniciens(nes) en éducation spécialisée.