Annuler des projets pour faire face à la crise, Drummondville dit non

Hôtel de Ville Drummondville - été CR Ville

La Ville de Drummondville tient à rétablir les faits quant à la gestion du budget municipal en ce temps de crise. Le candidat à la mairie, Alain Carrier, a effectué une sortie publique réclamant un gel des dépenses en immobilisations pour concentrer les efforts sur la gestion des effets de la COVID-19.

Le directeur général, Francis Adam, confirme que la Ville a déjà entamé le travail de réflexion pour libérer des marges de manœuvre financières, et ce, depuis le 17 mars.Toute l'administration municipale révise les revenus et les dépenses pour évaluer les impacts budgétaires de la crise actuelle en plus de préparer un plan pour la suite des choses.

La Ville rappelle aussi la mise en place du Comité de soutien à l'économie locale de Drummondville, le report du paiement des taxes ainsi que le don de 10 000 $ au fonds d'urgence de Centraide Centre-du-Québec.

PAS LE TEMPS DE REPORTER DES CHANTIERS

La Ville rectifie aussi le chiffre de 11 millions $ évoqué par M.Carrier comme étant des dépenses reliés à des projets qui pouvaient être coupés. De ce montant, seulement 160 000 $ sont exclusivement financés à même les revenus des taxes municipales alors que les autres dépenses sont soit subventionnées par le gouvernement ou par un financement qui ne provient pas directement des budgets de fonctionnement 2020.

Le fait de reporter ces investissements n'aurait donc aucune incidence sur la marge de manœuvre de la Ville.

Les montants de subventions sont aussi déjà confirmés et réservés par les ministères concernés. La Ville croit finalement que ces projets d'investissements sont vitaux en temps de crise pour offrir du travail aux employés et pérenniser les entreprises, maintenant et une fois le retour à la normale.