Budget à Drummondville : un surplus de 2,8M$ pour 2019

budget

La Ville de Drummondville a dégagé un surplus de 2,8 M$ pour l'exercice 2019

Pour plusieurs, ce résultat positif démontre la rigueur avec laquelle les fonds publics sont gérés et la capacité de l'économie drummondvilloise de générer de la richesse.  De cet excédent total, une somme de 1 M$ a été affectée à l'augmentation du capital autorisé au fonds de roulement (22,4M$). Une somme de 500 000 $ a été affectée pour l'achat de terrains destinés au développement économique et 220 000 $ sont réservés pour l'attraction de main-d'œuvre. L'excédent de fonctionnements non affecté représentera une somme de 5 357 517 $, soit 4,2 % du budget 2020.

En 2019, Drummondville a enregistré des revenus réels de plus de 125,7M$, soit 6,8M$ de plus que les revenus prévus au budget. Les revenus additionnels proviennent de droits de mutation, de vente de terrains industriels et autres, et de transfert.

LES DÉPENSES

Au niveau des dépenses, elles sont établies à un peu plus de 122,9M$ alors que le budget de 2019 prévoit une somme de 118,9M. L'écart budgétaire s'explique principalement par l'inflation importante des coûts de déneigement. 

Un surplus de fonctionnements de 341 877 $ a été dégagé pour ce qui concerne l'administration générale.

Les dépenses globales tiennent compte du remboursement en capital de la dette à long terme à la charge de Drummondville, soit 15 029 872 $. Par ailleurs, les états financiers 2019 confirment des investissements de 42,5 M$ comprenant une portion de 13,7 M$ assumée par des tiers. 

Les principaux investissements se veulent la réfection de diverses infrastructures routières (dont celles du boulevard Saint-Joseph, du chemin du Golf et du boulevard Allard), à hauteur de 11,3 M$, la poursuite de la revitalisation du quartier Saint-Joseph, pour 3,4 M$, 6,3 M$ investis dans les parcs, les terrains de jeux et les espaces verts, dont 2,8 M$ pour la construction de la promenade Rivia et 1,5 M$ pour la réfection de la piscine Woodyatt, ainsi que 500 000 $ pour le nouveau guichet unique de services aux citoyens, qui est en développement.

LA DETTE

En date du 31 décembre 2019, la dette totale nette à long terme s'établissait à 137,3 M$, dont 118,7 M$ assumés par l'ensemble des contribuables, et 18,6 M$ par une portion des citoyens résidant principalement dans les nouveaux ensembles résidentiels (dette de secteur).

La dette totale de la Ville de Drummondville se chiffrait à 1,79 % de l'évaluation foncière au terme de l'exercice financier 2019. Parallèlement, selon le profil financier 2019 du MAMH, le pourcentage moyen pour une ville de la même classe de population s'élève à 2,20 % et à 2,17 % pour l'ensemble du Québec. En résumé, la dette par unité d'évaluation s'établit à 4 646 $ à Drummondville, à 6 748 $ de moyenne pour une ville de taille comparable et à 6 455 $ de moyenne à l'échelle québécoise.