Camps de jour : peu de place disponible à Drummondville

Camp_de_jour_fille

La saison des camps de jour s'annonce encore une fois particulière cette année à Drummondville. Québec a officiellement donné le feu vert à l'ouverture des camps de jour hier (jeudi) en point de presse.

La pandémie force à nouveau la mise en place de mesures particulières pour assurer la sécurité des enfants et celle des moniteurs et des monitrices. Reste à voir avec l'avancée des vaccins si la distanciation physique et le port du masque feront partie des mesures maintenues.

CAPACAITÉ RÉDUITE EN RAISON DES MESURES SANITAIRES

Encore cette année, les camps de jours pourront accueillir un peu moins de jeunes qu'en temps normal. Par exemple, au camp de jour du Centre communautaire Sintra St-Charles, la direction estime pouvoir accueillir environ 300 jeunes. C'est environ 150 jeunes de moins qu'une saison régulière, mais c'est quand même près de 75 jeunes de plus que l'an passé.

D'ailleurs, en ce moment, la plupart des camps de jour affichent complet pour la saison estivale 2021.

PLUS DE 2000 JEUNES EN MOYENNE

À Drummondville, il y a 7 camps de jour municipaux offerts de la fin juin à la fin août dans autant de centres communautaires. Il existe aussi des camps privés. Il s'agit des centres communautaires Claude-Nault, Drummondville-Sud, St-Jean-Baptiste, St-Pierre, Pierre-Lemaire, Sintra St-Charles et St-Joachim.

Selon les chiffres de la Ville de Drummondville, 2 065 jeunes fréquentaient l'un de ces camps de jour en 2018. Ce nombre est de 1 949 pour 2019 et de 1 034 pour 2020. 

En pleine pandémie, plusieurs parents avaient gardé leurs enfants à la maison pour la saison 2020 ou ils avaient trouvé un plan B au camp de jour.