COVID-19 : véritable coup dur pour les commerces de Drummond

Bureau - entreprise - I Stock undefined undefined

La crise de la COVID-19 laissera des traces importantes dans l'économie du grand Drummond.

C'est le constat inquiétant, mais réaliste fait à la suite d'une enquête auprès de membres de la Chambre de commerce et d'industrie Drummond.

La CCID a obtenu 39 réponses et la majorité des entrepreneurs affirment être frappés de plein fouet par l'arrêt de leurs activités.

Plusieurs commerçants craignent l'arrêt définitif de leur production si Québec prolonge les fermetures obligatoires au-delà du 13 avril.

Alexandra Houle, directrice générale à la CCID

" En effet, 23 répondants sur 39 ont confirmé qu'ils encaissaient une perte de revenu de 70% à 100%. De plus, notre sondage démontre que ces entreprises ont dû mettre à pied plus de 1500 employés au total. " 1500 travailleurs qui perdent leur emploi sur 39 entreprises, on s'imagine le portrait global dans la MRC de Drummond. "

 

PLUS D'AIDE POUR LES ENTREPRENEURS

La CCID demande par ailleurs aux gouvernements (Québec et Ottawa) de mettre en place de nouvelles mesures pour soutenir les entreprises.

La Fédération des chambres de commerce du Québec abonde dans le même sens.

Charles Milliard est président-directeur général de la FCCQ.

" Bien que le plan d'aide représente des sommes colossales, on constate que cette nouvelle prestation verserait moins d'argent que l'assurance-emploi et que le Programme d'aide temporaire aux travailleurs (PATT) du gouvernement du Québec. La PCU ne prévoit pas non plus de soutien pour ceux qui recevront une rémunération réduite alors qu'ils continueront à travailler certaines heures afin de maintenir les opérations d'une entreprise. Un programme de subvention salariale temporaire, comme ont instauré plusieurs États européens, aurait été plus efficace, de notre point de vue. Près d'un million de personnes se sont inscrites à l'assurance-emploi la semaine dernière. Ce nombre risque de grimper de façon marquée."

 

 

La FCCQ et la CCID proposent ainsi :
- Un programme de subvention salariale administré par les institutions financières.
- Augmenter à au moins 75% le pourcentage de subvention salariale aux entreprises.
- Reporter tous les paiements de TPS/TVQ.
- Adapter et bonifier le programme des prestations de maladie.

 

 

Dominic Guévin, président de la CCID

CCID - Gracieuseté

" Actuellement, nos entreprises membres de la MRC de Drummond, subissent une crise de liquidités sans précédent. C'est pourquoi il paraît impensable de les obliger à remettre aux gouvernements les paiements de TPS et TVQ alors qu'elles n'ont toujours pas été payées par leurs clients. Les divers prêts offerts n'aident en rien les PME d'ici qui n'ont pas les moyens d'assumer le remboursement de nouveaux prêts quand la reprise économique ce fera."