Demande d'extradition déposée contre Jason Berry

Jason Joey Berry - fentanyl - Photo de police

L'homme qui vendait du fentanyl à partir du pénitencier de Drummondville fait face à l'extradition aux États-Unis.

Selon le Journal de Montréal, la demande visant Jason Berry, 36 ans, a récemment été déposée au palais de justice de Montréal.

Le document stipule que " Le fentanyl et ses dérivés distribués par Jason Berry et son organisation ont causé des morts et des blessés aux États-Unis, au Canada et dans d’autres pays." Berry pourrait être accusé de complot, d'importation et de trafic de fentanyl ayant causé la mort. Il risque la prison à perpétuité.

Berry est le trafiquant de drogue à l’origine de la toute première saisie de fentanyl au Québec, en 2013.  Le laboratoire a été démantelé à Montréal.

C'est pendant sa détention de 12 ans à l'Établisssement Drummond qu'il aurait continué son trafic. Selon les autorités américaines, Berry s'approvisionnait en Chine et il utilisait un cellulaire de contrebande et oeuvrait sur le "dark net" pour mener à bien ses affaires.

Berry, qui est présentement détenu, devrait revenir à la cour la semaine prochaine, pour la suite des procédures d’extradition.

Rappelons qu'un complice dans cette affaire, Daniel Vivas Ceron, 38 ans, a plaidé coupable devant un tribunal à Fargo, au Dakota du Nord, d'avoir organisé, entre 2013 et 2017, l'exportation aux États-Unis d'importantes quantités de fentanyl alors qu'il était, lui aussi, détenu au pénitencier de Drummondville. Ceron est passible de la prison à vie. La peine pourrait toutefois être réduite en raison de sa réponse à l'accusation (coupable) et de  sa collaboration avec les autorités.

Police