Des camionneurs de Drummondville dénoncent les tarifs gouvernementaux

Des camionneurs dénoncent les tarifs gouvernementaux à Drummondville

Les camionneurs artisans du grand Drummond ont mené une action de visibilité aujourd'hui (lundi) pour dénoncer les faibles tarifs de transports consentis par le gouvernement du Québec comme d'autres l'ont fait à travers la province.

Il s'agit de transporteurs qui fournissent des camions excédentaires, notamment pour des travaux routiers ou des grands chantiers.

Une quarantaine d'entre eux se sont présentés au centre de services du ministère des Transports ainsi qu'aux bureaux des députés Sébastien Schneeberger et André Lamontagne.

Des camionneurs dénoncent les tarifs gouvernementaux à Drummondville

Jasmin Trudel

La hausse fulgurante du prix du diésel provoque des frais de plus 60 cents le litre en mars voire plus de 1 $ le litre ce mois-ci que les camionneurs doivent assumer eux-mêmes.

Jasmin Martel est président des Transporteurs en vrac de Drummond.

"Il faut comprendre qu'un camion peut dépenser entre 200 et 300 litres par jour, ça fait donc un 200 à 300 $ de plus que le camionneur doit assumer de sa poche. Un moment donné, ce n'est plus viable ! (...) Le diesel est très volatile et peut changer de 20 cents le litre en une journée !."

AUTRES ACTIONS

Certains camionneurs mentionnent qu'ils ne pourront tout simplement plus travailler. D'autres actions et interventions sont prévues dans les prochains jours si le ministère des Transports ne change pas rapidement ses tarifs.