Des proprios de RPA en colère contre le CIUSSS MCQ

RPA Oasis d'Abee

Des propriétaires de résidences privés pour aînés de Drummond contestent leurs fermetures forcées des derniers mois. Au moins quatre résidences de ce type ont été fermées à Drummondville par le CIUSSS Mauricie/Centre-du-Québec depuis le début de l'année.

Le CIUSSS évoque des documents mal remplis, mais surtout des cas de maltraitance pour expliquer leurs interventions.

Les propriétaires se défendent qu'il s'agirait d'abus verbaux, mais que ceux-ci ont été exagérés par les enquêteurs du CIUSSS aux dossiers.

Les familles de plusieurs résidents déplorent ces fermetures, car les relocalisations sont souvent dommageables pour leurs parents. Ils demandent l'intervention de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais.

Nathalie Beaupré, propriétaire de la résidence Oasis d'Abee fermée à la fin mois d'avril dernier à Drummondville :

 

"C'est qu'on voudrait c'est que la ministre puisse nommer un ombudsman afin de pouvoir faire entendre les familles des résidents. (...) Si je prends exemple sur moi, jamais le CIUSSS-MCQ n'a parlé aux résidents et encore moins aux familles des résidents."

De gauche à droite: Michelle Manseau, colocataire de la ressource Chambre en Ville DI-TSA - Nathalie Boisclair, propriétaire des anciennes résidences St-Pie X et la Villa du Parc 2012 - Nathalie Beaupré, propriétaire de l’ancienne résidence L’Oasis d’ABEE à Drummondville.


MANIFESTATION À TROIS-RIVIÈRES

Les propriétaires de RPA ont manifesté devant les bureaux du CIUSSS-MCQ cet avant-midi (mardi) et y ont même affiché une banderole. Ils défendent leurs services qu'ils disent plus "humains" par leurs ratios de préposés souvent plus bas par rapport au nombre de patients. Par exemple, des résidences fonctionnaient avec 1 préposé aux bénéficiaires pour 6 résidents quand le ratio en CHSLD serait de 1 pour 99 résidents.