Des syndiquées empêchent le PDG du CIUSSS-MCQ de quitter son bureau

FIQ bloque stationnement PDG

Le PDG du CIUSSS Mauricie/Centre-du-Québec, Carol Fillion, et d'autres cadres se sont faits imposés du temps supplémentaire obligatoire (TSO). Des représentantes du Syndicat des professionnelles en soins (FIQ-SPSMCQ) ont bloqué la sortie de leur bureau, hier (mardi) en fin de journée, sur la terrasse Turcotte à Trois-Rivières.

Des chaînes avec aussi été installées sur une barrière de stationnement pendant quelques minutes, car les infirmières et autres professionnels se sentent emprisonnés au travail.

Gracieuseté

L'action symbolique servait à dénoncer le recours au TSO.

Nathalie Perron, présidente de la FIQ-SPSMCQ : 

Nathalie Perron

« Le TSO, c’est une problématique récurrente que l’on dénonce dans la région depuis plusieurs années et à laquelle nos professionnelles en soins doivent faire face quotidiennement. (...) Nos membres se sentent prisonnières de leur travail, elles sont épuisées et surchargées. Elles subissent beaucoup de pression, ce qui peut les conduire à quitter une profession qu’elles aiment alors qu’elles n’arrivent plus à la concilier avec leur vie personnelle.  »

TSO : TROP RÉGULIER SELON LE SYNDICAT

Le syndicat déplore que le TSO soit devenu au fil des années la voie facile à emprunter par les gestionnaires.

L'utilisation régulière met aussi en péril la sécurité des patients qui reçoivent les soins alors que le TSO ne devrait être requis que dans des situations urgentes et exceptionnelles selon le syndicat.