Difficile de trouver un logement pour le 1er juillet à Drummondville

Appartement à louer - Istock AntonioGuillem

La recherche d'un logement pour le 1er juillet s'avère extrêmement pénible à Drummondville.

L'Office d'habitation Drummond a reçu 247 demandes d'aide de ménage à la recherche d'un nouveau logement pour juillet. Du lot, 119 dossiers ont pu être réglés, mais 128 ménages risquent de se retrouver à la rue, du jamais vu.

''Le taux d'inoccupation à Drummondville est particulièrement bas, il est à 1,8 % alors que le point d'équilibre est au tour de 3 %. On constate aussi des augmentations importantes des coûts de loyer dans les dernières années. Donc, les gens peinent à trouver des logements libres et à des coûts qu'ils sont capables de se payer. "

- David Bélanger, directeur général de l'OHD

DIFFICILE POUR LES FAMILLES ET LES PERSONNES SEULES

La recherche d'appartement est un peu difficile pour les familles et les personnes seules à Drummondville. Les ménages avec des animaux de compagnies ont également beaucoup de difficultés à trouver un logement, tout comme les locataires fumeurs.

Selon la SCHL, le taux d'inoccupation pour les logements familiaux de 3 chambres à coucher et plus est de 0,7% pour à Drummondville.

La SCHL indique que le loyer médian, toutes grandeurs confondues, est de 660 $ en 2020 à Drummondville, une hausse de 3,7% par rapport à 2019. Entre 2018 et 2019, le loyer médian avait aussi fait un bond de 7,1% à Drummondville passant de 602$ à 645$.

D'ailleurs, David Bélanger, directeur général de l'OHD, estime que le loyer médian est beaucoup plus cher que celui établi par la SCHL. Selon lui, il le situerait beaucoup plus entre 700$ et 800$. Les logements neufs et les logements disponibles à Drummondville sont beaucoup plus chers que le loyer moyen ce qui rend difficile l'accès au logement.