Drummondvillois arrêté pour avoir menacé le Dr Arruda

La Santé publique du Québec a tenu un point de presse, jeudi matin, pour rassurer la population concernant l'épidémie de coronavirus. Les autorités rappellent qu'aucun cas n'a été confirmé en sols québécois. Quatre personnes ont subi des tests qui se sont révélés négatifs. Le risque qu'un voyageur importe le virus ici est jugé faible, tout comme le risque de transmission de la maladie advenant un éventuel cas positif, selon le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda.

Un ancien candidat aux élections provinciales de 2018 de Drummondvillois a été appréhendé pour des menaces envers le Dr Horacio Arruda sur le web.

L'homme de 45 ans aurait tenu des propos menaçants en plus de partager une publication qui contenait des informations personnelles, dont l'adresse et le numéro de téléphone du directeur de la Santé publique. Il aurait partagé plusieurs théories du complot sur la pandémie de COVID-19, mais aussi sur l'explosion à Beyrouth en plus de s'en prendre également au premier ministre François Legault et la police.

Le suspect serait un ancien candidat aux élections provinciales de 2018 dans Drummond-Bois-Francs.

UNE VAGUE DE MENACES

L'individu comparaîtra cet après-midi (vendredi) pour des accusations d'intimidation, de harcèlement et de menaces. Il s'ajoute à une dizaine d'autres individus appréhendés ces derniers jours pour des menaces semblables via les réseaux sociaux.