Exposition en hommage à une ex-étudiante du Cégep de Drummondville assassinée


Œuvre d’Isabelle Lutz, ancienne étudiante du Cégep de Drummondville, victime d’homicide conjugal. (Cégep de Drummondville)

Vous verrez possiblement plusieurs personnes arborer le ruban blanc dans les prochains jours. C'est un des symboles des 12 jours d'action contre les violences faites aux femmes qui se déroulent présentement.

Plusieurs organisations du grand Drummond y participent alors que le mouvement a comme principal objectif de mettre en lumière la banalisation et la récurrence des discriminations genrées en redonnant aux femmes le pouvoir de s'exprimer.


Déracinons les violences, du 25 novembre au 6 décembre 2022.

Des activités offertes à toute la population se dérouleront un peu partout cette semaine afin de déraciner les origines des violences, en lien avec la thématique de la campagne 2022.

Au Cégep de Drummondville, il y a aura lundi une distribution de rubans blancs et une exposition des œuvres d'Isabelle Lutz, ancienne étudiante assassinée. Cette dernière est décédée il y a 20 ans ayant été victime d'un homicide conjugal.

L'exposition intitulée Dernières traces d'elle sera au bénéfice de La Rose des Vents, maison d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale. Des œuvres inédites sont en vente en échange de dons pour la cause alors qu'un vernissage est également au programme à l'Espace-galerie le 9 décembre dès 17 h.

À lire égalementViolence conjugale: «Il faut dénoncer! Faites appel aux policiers!»

Autres activités

Un concert sensibilisateur au Café Clovis mardi midi par trois groupes d'étudiants du Département de Musique : Duo Acoustix, Buenos Aires et Vivanne Ouellet. La Rose des Vents aura aussi un kiosque informatif sur place en d'une Table commémorative des victimes de la polytechnique dans l'Atrium.

Le documentaire «Je vous salue salope, la misogynie au temps du numérique» de Léa Clermont Dion sera également présenté au Café Rouge le 6 décembre prochain à midi.