Fentanyl : mise en accusation aux États-Unis pour Jason Joey Berry

fentanyl

Accusé d'avoir fait du trafic de fentanyl à partir du pénitencier de Drummondville, Jason Joey Berry a subi sa première comparution aux États-Unis.

Selon le Journal de Montréal, l'audience de mise en accusation a eu lieu vendredi dernier devant une juge américaine au Dakota du Nord.

Jason Joey Berry, un Montréalais de 37 ans, a fait partie de la toute première saisie de fentanyl au Québec qui remonte à 2013. L'homme est accusé d'avoir continué son trafic à partir du pénitencier de Drummondville. Il a été arrêté le 18 octobre 2019. Il a été extradé aux États-Unis.

Cette arrestation découle de l'opération "Déni" lancée en 2015 par une équipe américaine de lutte contre le trafic et la distribution de drogue, la DEA (Drug Enforcement Agency).

J.J. Berry menait son trafic à partir de l'Établissement Drummond, un pénitencier fédéral, avec la collaboration d'un autre détenu, Daniel Vivas Ceron. Ce dernier est considéré comme la tête dirigeante du réseau de trafic de fentanyl qui serait responsable de plusieurs morts aux États-Unis.

Jason Berry and Daniel Vivas Ceron

Police photos

CELLULAIRES ET DARKWEB

Avec des téléphones cellulaires de contrebande, les deux hommes auraient importé de Chine de grosses quantités de fentanyl. Avec l'aide de complices, le produit était ensuite transformé en capsule, puis vendu sur le « darkweb », et livré par la poste.

Daniel Vivas Ceron a plaidé coupable en 2019 pour son rôle dans le trafic de fentanyl. Il est détenu aux États-Unis et attend toujours sa peine.

Le fentanyl est un opioïde des dizaines de fois plus puissant que l'héroïne et la morphine.