Feux de broussailles: le SSID lance un appel à la vigilance

Capture d’écran 2022-05-12 144254

La population est appelée à la vigilance concernant de nombreux épisodes de feux de broussailles dans les dernières semaines à Drummondville.

Le Service de sécurité incendie et sécurité civile de la Ville de Drummondville et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec rappellent que le temps sec et ensoleillé, de même que l'absence de verdure, constituent des éléments hautement propices aux incendies du type.

En effet, les herbes mortes sont hautement inflammables dans de telles circonstances. « Il ne suffit que de quelques heures d'ensoleillement et d'un peu de vent pour assécher la végétation et faire augmenter le risque d'un incendie », souligne la Ville dans un communiqué.

À tous les printemps, de nombreux feux de végétaux sont d'origine humaine, signifiant qu'ils auraient pu être évités. Les citoyens sous-estiment souvent le risque lié à la combustion de rebuts, de branches et de feuilles. « Cette pratique est interdite en zone urbaine et requiert un permis en zone rurale. Qui plus est, l'utilisation de foyers extérieurs est réglementée, et ceux-ci se doivent d'être manipulés avec soin », rappelle-t-on.

Yves Beaurivage, directeur du Service de sécurité incendie et sécurité civile, encourage les citoyens à adopter des solutions alternatives écologiques, tels que le compostage, la collecte de résidus verts et le dépôt des matières résiduelles à l'écocentre.

Tout comme plusieurs autres régions du Québec, Drummondville fait l'objet d'une interdiction d'allumer des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. Au Centre-du-Québec, le niveau de risque d'incendie est considéré comme « extrême » par la SOPFEU.