Fin de l'enfouissement à St-Nicéphore, possible avec des efforts selon les députés

Déchets

La fermeture éventuelle du site d'enfouissement de Waste Management à Drummondville devra passer par l'effort collectif des citoyens. C'est du moins l'avis des députés de Johnson et de Drummond/Bois-Francs, André Lamontagne et Sébastien Schneeberger.

Les élus sont déçus de la décision de Québec de forcer l'agrandissement du site d'enfouissement alors que Drummondville s'y oppose catégoriquement. Toutefois, l'enfouissement des déchets étant un problème partout au Québec, il est primordial d'engager des actions pour des alternatives durables.

André Lamontagne est député de Johnson et ministre de l'Agriculture :

Gracieuseté

"La décision qui a été prise pour St-Nicéphore (...), bien honnêtement mes attentes c'est qu'autant au ministère de l'Environnement que dans toutes nos politiques ça fera en sorte que lorsqu'on se ramasse à terme, on n'a plus besoin de ce site-là parce que les déchets ultimes on va les gérer d'une façon où on n'aura plus besoin d'avoir des sites d'enfouissement comme ça, c'est l'objectif !"

RECYCLAGE, COMPOSTAGE, CONSIGNE ET PLUS

Selon les élus de Drummond/Bois-Francs et de Johnson, les efforts pour augmenter le recyclage, le compostage et la consigne et pour diminuer l'enfouissement des déchets ultimes doivent atteindre un autre niveau non seulement dans la région, mais partout au Québec.

Des efforts doivent aussi être faits pour encourager la recherche afin que l'enfouissement des déchets ne fasse plus partie des pratiques de l'avenir.

Le gouvernement Legault maintient que l'agrandissement du site d'enfouissement de Waste Management à Drummondville est un mal nécessaire afin d'éviter une crise sanitaire au Québec. Ce site d'enfouissement n'est pas le seul en province à faire l'objet de demande d'agrandissement contestée par le milieu.