Garderies temporaires : des projets sur la table à Drummondville

Garderie ISTOCK DIEGO_CERVO

Une centaine de places en garderie pourrait voir le jour un peu plus rapidement que prévu dans Drummond.

En février 2021, Québec a annoncé une aide financière pour la création de 62 nouvelles places (dont 10 poupons) pour le CPE Plumeau-Soleil à Drummondville et 80 nouvelles places (dont 15 poupons) pour le CPE Au Coeur des Découvertes à Saint-Cyrille-de-Wendover.

L'aide financière accordée faisait suite à des appels de projets tenus en 2013 et 2019.

 

DU TEMPS POUR LA CONCRÉTISATION DES PROJETS

Au CPE Plumeau-Soleil, l'ouverte de cette nouvelle installation est prévue pour l'automne 2022 sur les terrains du campus de l'UQTR.

Stéphanie Fréchette, directrice du CPE Plumeau-Soleil, confirme que son équipe travaille sur un projet de locaux temporaires afin de rendre ces places disponibles plus rapidement. Le CPE pourrait compter sur une aide financière de 50 000$ du gouvernement du Québec pour aménager les lieux.

Mme Fréchette confirme également que le maire de Drummondville, Alain Carrier, s'implique activement dans le dossier.

Le maire de Drummondville a fait du développement des places en services de garde l'un de ses chevaux de bataille.

Ville de Drummondville

" Moi, où je me suis engagé, c'est que souvent ça peut dépasser le 50 000$ d'aménager un local temporaire, don si ça dépasse, moi ce que j'ai dit, c'est que je vais être capable de trouver les sous nécessaires, pas à travers la Ville, mais à travers mon réseau de gens d'affaires et de monsieur et madame tout le monde qui veulent aider pour partir une garderie et trouver des places rapidement. Ça, c'est ce que je suis en train de faire présentement."

 

Le manque de place en garderie pour Drummondville et les environs est évalué à environ 1 200 places.

 

GARDERIES TEMPORAIRES

Le gouvernement du Québec a lancé en mai 2021 le nouveau concept de garderies temporaires. Il s'agit essentiellement d'installer les enfants dans des locaux d'une municipalité, ou autres locaux vacants, et ce, pour une durée indéterminée, en attendant qu'un projet de construction ou d'agrandissement d'un Centre de la petite enfance (CPE) soit réalisé et prêt à les accueillir.