Hausse appréhendée des abandons d'animaux

Animaux

La période de "l'après-déménagement" est souvent synonyme d'abandons d'animaux, mais un peu moins cette année dans le grand Drummond.

La Société protectrice des animaux de Drummond remarque une légère baisse en raison de la pandémie de COVID-19. Par contre, il faut dire que la période des déménagements peut s'échelonner sur plusieurs semaines. La SPAD appréhende aussi que le déconfinement provoquera des abandons d'animaux qui furent adoptés au début de la crise.

SURPOPULATION À VENIR DANS LES PROCHAINES SEMAINES

On ne signale pas de surpopulation actuellement au refuge de la rue Janelle qui peut accueillir plus de 200 chats et 65 chiens depuis l'agrandissement. La situation de débordement est vécue habituellement entre la mi-juillet et le début de septembre.

Gracieuseté

Par ailleurs, la SPAD a adapté ses installations et ses méthodes de travail en raison de la pandémie, ce qui a nécessité des investissements importants, notamment dans les bureaux administratifs.