Labo clandestin : les deux accusés plaideraient coupables

Labo St-Valère - Novembre 2017 SQ 1

Les deux accusés reliés au démantèlement d'un vaste laboratoire clandestin de drogue de synthèse à St-Valère devraient reconnaître leurs torts devant la justice.

Éric Lemire de Bécancour et André Remy de Victoriaville se sont engagés à déposer des plaidoyers de culpabilité le 16 octobre prochain. À la demande de la Défense, la cause sera maintenant entendue devant la Cour du Québec, soit devant un juge seul, au lieu de la Cour supérieure.

UN DES DÉMANTÈLEMENTS LES PLUS IMPORTANTS DE L'HISTOIRE

Des accusations de production de drogue chimique, surtout de la méthamphétamine, sont portées contre les deux individus. Le démantèlement des installations clandestines en novembre 2017 avait fait les manchettes étant un des plus importants dans l'histoire du Québec. L'opération impliquant une quarantaine de spécialistes avait duré 6 jours dans ce bâtiment agricole de 10 000 pieds carrés.

SQ - archives