Le projet de loi 28 est adopté pour le Centre-du-Québec

santé

Le projet de loi 28 permettant de bonifier les services de santé et de services sociaux au Centre-du-Québec est adopté.

Le tout confirme la désignation d'un président-directeur général adjoint responsable du Centre-du-Québec et la mise en place d'un forum de la population.

Le PDG adjoint devrait notamment avoir un bureau à Drummondville et son travail consistera notamment à s'assurer  que les préoccupations émanant des milieux communautaires, médicaux, municipaux et politiques de la région soient entendues.

Les changements visent à reconnaître le  caractère distinct du Centre-du-Québec au sein du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

 

 

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

" Nous nous étions engagés à apporter les modifications nécessaires afin de tenir compte du statut géographique particulier de la région du Centre-du-Québec et de mieux représenter les besoins en santé et en services sociaux de ses usagers. Ainsi, nous nous assurons de favoriser une connaissance plus fine des réalités des communautés et des prises de décisions plus rapides sur des enjeux propres à la région. J'en suis très heureuse pour la population, qui en sera la grande gagnante. "

 

 

Mesures déjà annoncées ou envisagées dans le cadre du projet de loi 28 :

- le rehaussement de l'enveloppe nationale du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) 

- le rehaussement de la présence et de l'implication des cadres supérieurs au Centre-du-Québec

- le bureau de la Direction du soutien à l'autonomie de la personne âgée (SAPA), situé à Nicolet

- la Direction générale adjointe des programmes de santé physique généraux et spécialisés qui sera localisée au Centre-du-Québec

- une plus grande agilité opérationnelle des services administratifs pour soutenir de façon plus efficace les gestionnaires, les équipes et les médecins