Les Drummondvillois font plus de plein air cette année

Velo-Drummond-foret-drummond-1024x742

La pandémie fait augmenter considérablement le désir de pratiquer les activités de plein air à Drummondville et dans les environs. Depuis le début du déconfinement en mai dernier, l'achalandage est marqué dans les différentes installations et grands espaces autant par les touristes que les résidents de la région.

Par exemple, plus du double de passages de vélo ont été enregistrés dans la Forêt Drummond en juin et juillet dernier, soit 20 000 passages comparativement à 8 000 à pareille date l'an dernier. L'achalandage est aussi semblable pour les installations d'Arbre en arbre dans le secteur St-Joachim. L'engouement est aussi notable sur la Promenade Rivia et le Boisé de la Marconi ainsi que dans les campings et pour les loisirs nautiques. 

Étienne Hamel, directeur général de Réseaux plein air Drummond :

''Le plein air est accessible, surtout dans la région, on est bien positionné. On a de l'offre ! Le loisir accessible, le plein air accessible est certainement en demande. Cette année encore plus, les gens veulent sortir, les gens veulent garder les distances et y'a pas meilleure place qu'en plein air pour garder les distances !"

L'ENGOUGEMENT DEVRAIT PERDURER

Selon lui, le retour vers les activités de plein air a commencé il y a 3 ou 4 ans et la situation actuelle n'a fait qu'accentuer les besoins qui perdureraient dans le temps. L'acquisition par la MRC de la Forêt Drummond et l'élaboration d'un futur parc régional sera un élément phare du développement des prochaines années.