Les heures supplémentaires rémunérées explosent pour les cadres en santé

Clinique médciale - Istock CR sudok1

La pandémie a fait exploser les heures supplémentaires rémunérées de plusieurs cadres du réseau québécois de la santé.

En temps normal, les cadres du réseau de la santé ne sont pas payés pour leurs additionnelles. 

Toutefois, avec la pandémie, cette exception a été permise après 40 heures régulières. 

Cette mesure fait en sorte que, selon le Journal de Montréal, la directrice de santé publique de la Mauricie/Centre-du-Québec, Dre Marie-Josée Godi, a gagné 206 702$ en heures supplémentaires entre avril 2020 et février 2021. Son salaire de base est de 197 449$. On ignore le nombre d'heures qu'elle a travaillé.

Au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, on explique que Dre Godi était la seule spécialiste en santé publique, sur les neuf postes disponibles.  

Dre Mari-Josée Godi

 

PAS UNE SITUATION UNIQUE

D'autres cadres du réseau de la santé ont obtenu des sommes similaires pour la même période. Les montants reçus par les cadres les plus payés en heures supplémentaires varient entre 80 000$ et 207 000$.

La PDG de l'Association des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux, Chantal Marchand, affirme au Journal de Montréal que la crise de la pandémie a provoqué une pénurie de personnel ce qui a forcé les gestionnaires à travailler davantage.