Les temps sont difficiles pour les salles de cinéma

cinéma

Les Cinémas RGFM sont très déçus de la fermeture prolongée des salles de spectacles et cinémas jusqu'au 23 novembre

Le groupe exploite des salles à Drummondville [RGFM et Cinéma Capitol], mais aussi à Saint-Hyacinthe, Beloeil, Sorel-Tracy et Joliette.

Il y a un comité de relance qui étudie une relance sécuritaire avec des mesures sanitaires.

Frédéric Venne est copropriétaire.

 

Frédéric Venne (Linkedln)

"Durant le déconfinement de la première fois, il y a eu un retour à la normale, mais qui n'était pas optimal. On a beaucoup de gens derrière nous dans le comité de relance, il y a des distributeurs de films, des acteurs dans le milieu, tout ça. On est un citoyen corporatif responsable, donc on va se conformer à ce que le gouvernement nous donne..."

 

RGFM

 

DE L'AIDE À VENIR ?

Par ailleurs, les coûts fixes sont importants à assumer et bien qu'un comité ait été formé avec la SODEC, il n'y a pas de programme spécifique à l'aide ou soutien aux cinémas. 

 

Frédéric Venne

"On sait que le gouvernement a donné un mandat à la SODEC pour travailler sur un programme d'aide pour les salles de cinéma, mais nous n'avons pas de nouvelles, on n'a rien de concret. Avant de fermer, on roulait à environ 20% de notre chiffre d'affaires et là on roule sur des prêts, des fonds de roulement alors oui, on s'endette en ce moment pour rester ouvert."

 

RGFM

En collaboration avec Jennifer Gravel, journaliste Bell Média - Drummondville