Martin Champoux veut que le français soit la seule langue commune au travail

Martin Champoux Chambre communes 2021-min

Martin Champoux veut que le français soit la seule langue commune et officielle du travail au Québec. Le candidat du Bloc Québécois dans Drummond milite pour que la Charte de la langue française s'applique aux entreprises et institutions sous juridiction fédérale.

Son parti l'exige comme les élus de l'Assemblée nationale et les anciens premiers ministres alors que cette demande a mené au dépôt d'un projet loi du gouvernement provincial.

" Pour seule réponse, Ottawa a déposé une réforme de sa Loi sur les langues officielles qui ne protège pas le français, mais bien le bilinguisme, et qui remplace l'application de la Charte de la langue française par des mesures qui assurent la progression de l'anglais au travail. Le Bloc Québécois exige donc que la réforme de la Loi sur les langues officielles se concentre sur les besoins des francophones de l'extérieur du Québec et les Acadiens, et renonce à nuire à la juridiction légitime du Québec en matière linguistique."

Courtoisie

- Martin Champoux, candidat du Bloc Québécois dans Drummond

UNE ADHÉSION VOLONTAIRE ?

Le député sortant dénonce aussi que la loi fédérale ne prévoit qu'une l'adhésion volontaire des entreprises à la Charte de la langue française. Le Bloc Québécois suggère que le Québec puisse appliquer ses propres lois en matière de lanque tout comme en matière de laïcité.