Mort d'un signaleur à St-Cyrille : la CNESST publie son rapport

Accident 20 8 avril 2021 camion 2 Cr Vingt55

La méthode de travail aurait partiellement provoqué le décès d'un signaleur routier sur l'autoroute 20 à St-Cyrille-de-Wendover le printemps dernier. C'est une des conclusions qu'on retrouve dans le rapport de la CNESST sur l'accident qui a été rendu public aujourd'hui (jeudi).

Le 8 avril dernier, Pascal Cauchon a été fauché par un train routier qui a perdu la maîtrise de son véhicule dans une zone de travaux. Le camion lourd a percuté un véhicule atténuateur d'impact, car il ne pouvait pas se déplacer en raison de la présence d'un autre véhicule dans la voie de gauche. 

Éric Beaupré - Vingt 55

Le conducteur a ensuite perdu le contrôle du train routier pour terminer sa course dans le fossé heurté mortellement M. Cauchon qui s’apprêtait à prendre place dans sa camionnette.

Facebook / Le dernier combat de Pascal Cauchon

Un second travailleur a également subi des blessures graves lors de l’accident.

CONCLUSIONS DE LA CNESST

La CNESST conclut que les risques d'accident dans ce cas étaient augmentés par le positionnement du véhicule atténuateur d'impact dans la voie de droite malgré un accotement permettant l’absence d’entrave de voie.

À la suite de l’accident, l’employeur a dû fournir une nouvelle procédure concernant les travaux d’installation des dispositifs de signalisation. D'autres recommandations ont également été transmises au ministère des Transports et l’Association québécoise des transports.

MOUVEMENT POUR PLUS DE SÉCURITÉ

Cet accident avait aussi provoqué un mouvement de solidarité des signaleurs routiers au Québec. Certains avaient même organisé des rassemblements afin de demander une sécurité accrue sur les chantiers routiers.

Facebook/Le dernier combat de Pascal Cauchon