Mouvement de contestation dans les gyms

Gym - CR Unsplash Danielle Cerullo

Des propriétaires de gym veulent défier le gouvernement Legault et rouvrir jeudi. Une coalition regroupant plus de 250 propriétaires de gym, mais aussi de centres de yoga, de danse, d'arts martiaux et de CrossFit se mobilise.

Il en va de la santé physique et mentale de leurs clients.

Dans Drummond, certains établissement vont participer au mouvement tandis que d'autres ne rouvriront pas, mais appuient quand même les revendications.

C'est le cas du Gymnase Drummond et de son co-propriétaire, François Deshaies :

Gracieuseté - Gymnase Drummond

"On ne fera pas de désobéisance civile, on va respecter ce qu'on nous demande. Par contre, on veut rouvrir, mais pas avec des restrictions extrêmes. Je pense qu'il faut que les gens nous fasse confiance, car nous avons mis plein de mesures en place. Vous savez qu'ouvrir un gym avec 25 personnes maximum à la fois, ce n'est pas rentable. Oui, on souhaite rouvrir, mais pas à tout prix !"

Yannick Benoît, propriétaire de l'École de karaté Kungfu, adonde dans le même sens :

Gracieuseté

"Je pense que le mouvement peut faire bouger les choses. Pour une fois, on sera peut-être plus entendu. Par exemple, moi, j'ai un programme sports-études qui continue de très bien aller, on n'a eu aucun cas. Pour moi, que ce soit un programme sports-études ou des cours réguliers, je ne vois pas de différence !"

Un point de presse fort important de François Legault sur la poursuite des mesures sanitaires plus restrictives en zone rouge devrait se tenir à 17h.