Moyens de pressions sur 3 jours dans des garderies de Drummond

Garderie-milieu-familial-Istock-CR-Jovanmandic

Les garderies privées non subventionnées du grand Drummond amorcent aujourd'hui (mercredi) des moyens de pression. Les travailleurs et travailleuses demandent à Québec de transformer leurs installations en milieux de garde subventionnés.

Les garderies privées non subventionnées représentent environ 400 places en garderies réparties dans une douzaine d'installations de la région. Elles veulent pouvoir offrir aux parents un tarif réduit à 8,50$. Les services de garde s'élèvent présentement entre 40$ et 50$ par jour pour les parents.

iStock.com/Nadezhda1906

Pour faire bouger Québec, les garderies privées non subventionnées de Drummond diminueront leurs heures d'ouverture pour les 3 prochains jours. Ailleurs au Québec, certaines installations ont choisi de fermer leurs portes aujourd'hui (mercredi) et demain (jeudi).

DES NOUVELLES MESURES GOUVERNEMENTALES DEMANDÉES

Les divers milieux de garde du Québec attendent avec impatience les nouvelles mesures qui seront annoncées sous peu par le gouvernement Legault

Il doit notamment déposer le projet de loi du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour accélérer la création de nouvelles places en garderies. Ce projet de loi doit être suivi d'un appel de projet visant à compléter le réseau des CPE avec la création de 37 000 places.