Parents et profs craignent la rentrée dans Drummond

Classe COVID-19

Les parents et les professeurs du grand Drummond s'inquiètent de ne pas avoir de directives claires à un peu plus de 2 semaines de la rentrée scolaire.

Plusieurs se demandent comment les mesures sanitaires seront appliquées avec une arrivée massive d'élèves. D'autres déplorent que le port du masque serait obligatoire dans le transport scolaire, mais pas dans les établissements. Une crainte particulière pointe aussi pour le retard accumulé chez les étudiants du secondaire qui ne sont plus à l'école depuis mars dernier.

Stéphanie Lacoste, présidente du comité de parents du Centre de services scolaires des Chênes :

Ville de Drummondville

''On aurait dû le penser durant l'été parce que ce n'est pas en septembre qu'on fait des plans, en septembre l'école commence ! Les parents on est dans un flou. J'ai beaucoup de parents qui songent à l'école à la maison, car ils ont peur de l'improvisation des derniers mois en éducation.''

Même son de cloche au Syndicat de l'enseignement de la région de Drummondville (SERD) qui espère que les consignes ne changeront pas de jour en jour comme au printemps dernier.

Guy Veillette, président du SERD  :

''La grosse différence c'est que tout le monde sera à l'école. On a beaucoup de questionnements sur les récréations, la période du dîner et comment se dérouleront les déplacements dans les écoles. Au primaire, l'école n'était pas obligatoire au printemps dernier, ce qui donnait une marge de manoeuvre tandis que nous aurons maintenant l'ensemble des élèves et ce sera un défi supplémentaire !''

M.Veillette rappelle que des membres ont effectué des demandes pour continuer de travailler de la maison en raison de leur profil médical. Le matériel de protection pour le personnel ne causerait cependant pas de problèmes dans les établissements.

Le plan officiel du ministre de l'Éducation devrait être présenté en début de semaine prochaine. Localement, des rencontres sont aussi prévues dans les prochains jours entre les syndicats, le Centre de services scolaires et des intervenants de la Santé publique.