Pornographie juvénile : autre Drummondvillois qui reconnaît ses torts

Ordinateur-2 (iStock.com BrianAJackson)

Un autre Drummondvillois vient de plaider coupable à des accusations relatives à la pornographie juvénile.

Alexis Grenier-Nadeau a reconnu en avoir eu en sa possession, mais un arrêt des procédures a été prononcé sur l'accusation de distribution de pornographie juvénile qui pesait contre lui. Il sera de retour en Cour le 25 juin prochain pour les représentations sur sentence dans son dossier.

CTV

ARRÊTÉ PAR UNE ESCOUADE SPÉCIALISÉE

L'homme de 24 ans avait été appréhendé en janvier 2020 par les enquêteurs spécialisés des crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Une structure formée de 250 enquêteurs a été créée en 2010 pour se dédier à résoudre les dossiers reliés à l'exploitation sexuelle des enfants sur le web.