Prévention suicide : 700 appels de plus dans Drummond

suicide

La 30e Semaine de prévention du suicide prend son envol dans le grand Drummond. L'évènement a lieu sous le thème "Parler du suicide sauve des vies". 

En 2018-2019, l'équipe du Centre d'écoute et de prévention du suicide Drummond (CEPS) a reçu 6 600 appels pour de l'écoute ou de la prévention du suicide. Il s'agit de 700 appels de plus que l'année précédente.

Les gens souffraient de solitude, de problème de santé mentale, de conflits amoureux, de problèmes sociaux, d'anxiété, de problèmes financiers...etc.

Kim Boisclair est coordonnatrice clinique au CEPS-Drummond :

Gracieuseté - CEPS Drummond

"C'est la santé mentale, la détresse psychologique, les idées suicidaires. C'est quelque chose dont personne n'est à l'abri de vivre à un certain moment dans sa vie. "

Le grand Drummond compte par ailleurs plus de 1 100 sentinelles. Il s'agit de gens formés pour détecter les gens vulnérables au suicide. On retrouve ces gens partout : dans les écoles, les hôpitaux, les commerces, les CHSLD, les grandes entreprises et même à la ferme.

À nouveau, Kim Boisclair, coordonnatrice clinique au CEPS-Drummond :

"Nous, on aime bien dire ici qu'on travaille avec la vie ! Quand on parle avec les gens, on oeuvre avec la partie d'eux qui veut encore se battre, encore être en vie. "

Par ailleurs, le Centre de prévention suicide Drummond a de nouveaux locaux depuis quelques semaines s'étant relocalisé dans l'ancienne Denim Swift.

En cas de besoin, n'hésitez pas à vous confier à un proche, un(e) ami(e) ou les intervenants du CEPS-Drummond [819-477-8855 ].


En collaboration avec Yannick Rochette, journaliste Bell Média Drummondville