Prostitution juvénile : 9 accusés devant la justice à Drummondville

prostitution

Les dossiers des hommes arrêtés en octobre lors d'une frappe contre la prostitution juvénile sont de retour en Cour aujourd'hui (mercredi) à Drummondville.

Des accusations de leurre ont été déposées contre 9 personnes, dont 6 résidents de Drummond. Il s'agit de  :

  • Sébastien Blais, 37 ans - Drummondville
  • Mikaël Misiak, 40 ans - Drummondville
  • Serge Jr Noël, 41 ans - St-Germain-de-Grantham
  • Éric Daigle, 44 ans - Drummondville
  • Sylvain Rouleau, 47 ans - Drummondville
  • André Côté, 52 ans - Drummondville
  • Michaël Jolin, 29 ans - Val-Joli
  • Frédéric Picotte, 31 ans - Saint-Paulin
  • William Osadchuk - 35 ans - Saint-Pie

Ils font tous face à deux chefs d'accusation soit d'avoir communiqué par un moyen de télécommunication avec une personne âgée de moins de 18 ans ou qu'il croyait telle, en vue de faciliter la perpétration à son égard d'une infraction et une accusation d'avoir communiqué avec une personne en vue d'obtenir moyennant rétribution, les services sexuels d'une personne âgée de moins de 18 ans.

La prochaine comparution est prévue pour le 7 février.

 

ARRESTATION DANS UN HÔTEL DE DRUMMONDVILLE

Les accusés ont été arrêtés le 2 ou le 3 octobre dernier dans un hôtel de Drummondville. Leur arrestation a eu lieu dans le cadre d'une opération policière de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre le proxénétisme et la prostitution juvénile. Les accusés, croyant avoir rendez-vous avec une jeune fille mineure, ont plutôt été reçus par une policière. 

Les arrestations avaient fait grand bruit en raison de leurs motifs, mais aussi du fait que des gens plutôt connus à Drummondville figuraient au banc des accusés, dont l'homme d'affaires André Côté, l'enseignant du secondaire Sylvain Rouleau et Frédéric Picotte, préventionniste pour les pompiers à Drummondville.

Dans le cas de Rouleau et Picotte, ils ont été rapidement relevés de leur fonction dès que leurs employeurs respectifs, la Commission scolaire des Chênes et la Ville de Drummondville, ont été mis au courant des poursuites.