Réaménagement majeur exigé du Tribunal jeunesse à Drummondville

Palais de justice - Dr'ville (gros plan)

Un réaménagement majeur du Tribunal jeunesse au palais de justice de Drummondville est demandé par les avocats de la région. Le manque d'espace et la vétusté des lieux sont décriés par plusieurs.

Par exemple, il n'y a pas d'espaces exclusifs pour la clientèle jeunesse dans le palais de justice et il n'y a pas de cellules de détention pour les jeunes.

Les activités du Tribunal jeunesse sont en constante hausse depuis quelques années à Drummondville ayant passé de 1 353 dossiers en 2016 à 1 447 dossiers l'an dernier, même si les statistiques de 2019 couvraient seulement la période de janvier à septembre. C'est plus du double de dossiers d'autres palais de justice semblable à travers la province.

Des propositions sont sur la table pour créer de l'espace, dont le déménagement de la direction régionale de Services Québec située dans le même bâtiment à l'intersection du boulevard St-Joseph et de la rue Marchand.

Me André Y. Komlosy, Bâtonnier d'Arthabaska :
" La direction régionale des services judiciaires du Centre-du-Québec/Estrie, de qui relève le palais de justice de Drummondville, nous a avisés, le 10 janvier dernier, que le projet est bien connu au sein de cette organisation et que, conformément aux règles en matière de gestion immobilière, les projets sont priorisés en tenant compte des travaux requis dans l'ensemble des palais de justice et points de service de la province.  Nous avons appris que le projet cité en rubrique serait actuellement classé en 6ème position.  Cela ne nous donne toutefois pas de garanties de sa réalisation à court, moyen ou long terme. " 

Le Barreau d'Arthabaska, qui représente plus de 250 avocats locaux, a fait des représentations auprès du ministère de la Justice sur ce dossier et même adressé le problème aux représentants de la Commission Laurent lors de leur passage cette semaine à Drummondville.

Gracieuseté - Barreau d'Arthabaska