Reprise du procès de Michée Roy à Sherbrooke

Berceau de bébé

Ajourné en novembre, le second procès de Michée Roy a repris hier (lundi) au palais de justice de Sherbrooke.

L'homme de 41 ans est accusé de l'homicide involontaire de son bambin de quelques mois. Le drame est survenu en 2015 à Richmond.

L'accusation soutient que le bébé aurait été secoué par Michée Roy. Les dommages subis par le petit ont entrainé son décès 6 mois plus tard.

Roy a été condamné une première fois en 2017. La Cour d'appel du Québec a ordonné un nouveau procès en 2019.

À la reprise du procès hier (lundi) la Couronne a fait entendre son dernier témoin, le chef d'unité de la prison de Sherbrooke.

Selon TVA Nouvelles, l'homme a raconté la réaction de Michée Roy lorsque sa conjointe l'a mis au courant du décès du bébé en juin 2015.

Roy aurait insisté que pour que la mère fasse incinérer le corps de son enfant au plus vite.

De son côté, l'avocat de Michée Roy a fait entendre le témoignage du Dr David Ramsay, neuropathologiste ontarien.

Ce dernier estime qu'une seconde hypothèse, outre le choc violent, peut expliquer les saignements au cerveau du poupon. Il croit que le coeur du bébé pourrait avoir cessé de battre comme c'est le cas lors de la mort subite du nourrisson.

L'expert affirme n'avoir trouvé aucun indice ou signe de blessure de nature traumatique lors de l'examen du rapport médical et lors de l'examen des résultats d'imageries du cerveau. Il croit aussi que les hémorragies observées chez le bambin pourraient avoir été en partie causées par les longues manoeuvres de réanimation cardiorespiratoire.