Serres Demers : le premier ministre du Québec réagit

Serres Demers

La dénonciation des travailleurs étrangers des serres Demers à Drummondville a fait écho jusqu'à l'Assemblée nationale.

Radio-Canada Estrie a dévoilé en début de semaine que des travailleurs du Guatemala vivaient dans des conditions insalubres dans des maisons et un ex-motel de Drummondville fourni par les Productions horticoles Demers.

Le premier ministre du Québec a été mis au fait, tout comme le député de Johnson et ministre de l'Agriculture, André Lamontagne.

La réaction de François Legault.

Quebec Premier Francois Legault

CAQ

" Le ministre de l'Agriculture André Lamontagne a parlé avec M. Demers [propriétaire des Productions horticoles Demers] qui a dit qu'il était pour corriger la situation, il va mettre les travailleurs dans d'autres logements. Mais moi je trouve ça inacceptable et j'étais content de voir que M. Demers pense la même chose et qu'il va corriger la situation."

 

PLUSIEURS RÉACTIONS PARTOUT EN PROVINCE

Le reportage de Radio-Canada a aussi eu des impacts chez certains consommateurs qui ont fait un appel au boycottage des produits Demers.

Les principales chaines d'épicerie du Québec ont affirmé qu'elles ne retireraient pas les produits Demers des tablettes, mais qu'elles auraient à l'oeil les développements dans cette affaire.