Sévère crise du logement à Drummondville

logements photo istock

La sévère crise du logement qui secoue le Québec touche aussi Drummondville. Selon les plus récents chiffres de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le taux d'inoccupation des logements est de 1,1% à Drummondville.

Le taux chute à 0,2% en ce qui concerne les grands logements (5 1/2 pièces et plus). Environ 40% des Drummondvillois vivent en location dans un logement ou une maison.

La forte augmentation des loyers est aussi un problème selon le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). Selon la SCHL, un logement moyen de 2 chambres se loue autour de 620$ à Drummondville. Toutefois, le prix du marché semble beaucoup plus élevé.

LES GROUPES DE LOCATAIRES DEMANDE UNE INTERVENTION

Le regroupement demande d'ailleurs à Québec d'intervenir dans la crise logement qui frappe le Québec. Le groupe réclame l'instauration d'un contrôle obligatoire des loyers et d'un registre des loyers et la construction importante de logements sociaux.

Le taux d'inoccupation des logements locatifs pour le Québec, qui se situe à 1,8%, est le plus bas depuis 2004.