Site d'enfouissement : Benoit Charette explique la décision de Québec

WM - Site d'enfouissement - vue aérien - Comité vigilance

Le ministre de l'Environnement a tenté de calmer le jeu aujourd'hui (jeudi) relativement au décret adopté pour permettre l'agrandissement du site d'enfouissement de Waste Management à Drummondville.

 

Benoît Charette a rencontré les élus locaux pour expliquer la décision du gouvernement qui est décriée par plusieurs citoyens, mais aussi par la Ville de Drummondville qui avait gagné une bataille judiciaire contre Waste Management afin d'empêcher tout agrandissement. Ce conflit n'est toutefois pas terminé puisque la multinationale pourra s'adresser à la Cour d'appel du Québec dans cette affaire.

Cela dit, comme Noovo Info Drummondville vous l'annonçait mardi, une zone d'intervention spéciale (ZIS) sera créée par Québec, de façon temporaire, pour que l'agrandissement du dépotoir puisse se faire en se substituant à la règlementation locale et régionale.

Québec affirme être à la recherche de solution afin que la zone d'intervention spéciale soit levée le plus rapidement possible.

Pour le moment, l'objectif du gouvernement est d'éviter une rupture de services dans l'enfouissement des déchets au Québec, car le site de Drummondville accueille les matières résiduelles de plusieurs régions.

Les possibilités de détourner les matières vers d'autres sites seraient inexistantes et le site d'enfouissement du secteur Saint-Nicéphore atteindra sa pleine capacité en septembre.

Le ministre Benoît Charette :

 

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, Benoit Charette.

Assemblée nationale. Le ministre de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, Benoit Charette.

"Pourquoi Saint-Nicéphore ? Parce que les autres sites sont justement "à capacité". Si j'avais pu détourner cette matière-là vers d'autres sites comme celui de St-Rosaire ou ceux de Sainte-Sophie ou de Lachenaie, en fait ce sont toutes des solutions qui ont été envisagées, mais étant donné que ces sites-là sont aussi "à capacité", naturellement ça aurait créer des enjeux sérieux notamment de santé publique si on n’avait pas pu disposer de ces matières-là de façon convenable."

 

Du coup, le ministre de l'Environnement rappelle que près de 40 000 tonnes de déchets provenant de la MRC de Drummond sont acheminées chaque année au site d'enfouissement de Waste Management à Drummondville. Les déchets proviennent principalement des industries, des commerces et des institutions du territoire alors que les déchets résidentiels de la MRC de Drummond sont acheminés à St-Rosaire depuis 2019.

Benoit Charette est conscient que cette solution ne plait pas, mais soutient qu'il s'agissait, aujourd'hui, du meilleur plan.

" Mon rôle comme ministère de l'Environnement c'est de s'assurer que cette gestion se fasse avec les plus hauts standards de qualité et c'est le site actuel qui offre ces meilleures conditions-là. Je comprends qu'il y a le volet acceptabilité sociale, mais d'un point de vue strictement environnemental c'est le site le mieux adapté pour répondre à cette demande."

 

Le processus visant à instituer la ZIS est en cours alors qu'elle sera en vigueur jusqu'à ce que le gouvernement décide d'abroger son décret. Une assemblée publique de consultation se tiendra d'ailleurs à ce sujet le 28 juillet.

Le maire, Alain Carrier, avec des citoyens après sa rencontre avec le ministre de l'Environnement au sujet du site d'enfouissement à Drummondville.

 

RÉACTION DE LA VILLE DE DRUMMONDVILLE

De son côté, la Ville de Drummondville pourrait contester la décision de Québec si jamais il est possible de le faire. Toutefois, tout le monde est conscient que la fermeture du site de WM aura des impacts sur les déchets du grand Drummond acheminés là-bas.

Le maire, Alain Carrier.

 

" On ferait quoi avec nos déchets, avec le 40 000 tonnes si on ne peut pas aller à Gesterra [St-Rosaire] ? Si on ne peut pas aller à Sherbrooke parce qu'ils ont une autorisation de 50 000 tonnes ? On va où ? On les met où?"

 

Entre temps, Drummondville veut s'assurer notamment de la qualité des puits d'eau potable situés à proximité du site de Waste Management et souhaite une participation active des municipalités utilisant le site d'enfouissement afin d'en arriver à une diminution à la source des matières résiduelles

En collaboration avec Jennifer Gravel, journaliste Noovo Info Drummondville