St-Lucien s'oppose à des changements reliés aux Airbnb

airbnb

St-Lucien part en croisade contre le gouvernement Legault qui veut modifier la règlementation entourant les locations de type Airbnb. La municipalité emboîte le pas à la démarche de la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

La modification proposée aurait comme effet de retirer aux municipalités le pouvoir d'interdire ce type de location dans certaines résidences principales. L'article 81 du projet de loi 67 empêcherait aussi aux citoyens de se prononcer sur certains changements de zonage.

À St-Lucien, il y a seulement quelques cas de location de ce type, mais qui ne pose pas de problème pour l'instant.

Diane Bourgeois, mairesse de St-Lucien, émet cependant des réserves : 

"Qu'est-ce qu'on va faire si on se rend compte que sur le bord de la rivière St-François, les propriétaires riverains louent leurs résidences et que ça donne comme résultats des aménagements dans lesquelles les gens font la fête et dérange. Il va falloir un moment donné qu'on puisse légiférer là-dessus !"

LES MUNICIPALITÉS VEULENT DIALOGUER AVEC LE GOUVERNEMENT

St-Lucien et plusieurs autres municipalités proposent au gouvernement québécois de retirer l'article dissident du projet de loi 67  et d'ouvrir le dialogue. Les municipalités suggèrent plutôt d'intégrer le sujet dans le projet de loi 49, comme initialement prévu, afin de trouver un terrain d'entente.