Tirs groupés contre l'agrandissement du site de St-Nicéphore

Nouvelle_ZIS-min

Plusieurs organisations, citoyens et intervenants demandent au ministère de l'Environnement de ne pas adopter le décret permettant l'agrandissement du site d'enfouissement du secteur St-Nicéphore. Plus de 250 personnes ont pris part (sur place ou en ligne) à la consultation publique sur le sujet hier soir (lundi) au Centrexpo Cogeco.

Le ministre Benoît Charette a annoncé au début juillet la possibilité d'agrandissement et d'exploitation du site par Waste Management pour les 10 prochaines années par la création d'une zone d'intervention spécialisée. Plusieurs avaient été étonnés, car cette décision vient à l'encontre des règlements municipaux en vigueur et de la bataille judiciaire remportée par la Ville dans les derniers mois.

LA VILLE PERSISTE ET SIGNE

Hier soir, Drummondville a notamment déposé un mémoire proposant plutôt une approche de gestion intégrée des matières résiduelles par région administrative. Le maire Allain Carrier a aussi suggéré l'enfouissement au site de Bury qui a demandé une augmentation de ses capacités et en plus de faire valoir l'absence d'acceptabilité sociale.

Des préoccupations sur de possibles contaminations de l'eau potable et les effets sur l'usine de traitement des eaux usées ont aussi été soulevés.

LA MRC S'INDIGNE

La MRC Drummond a également abondé dans le même sens.

" Il existe d'autres sites d'enfouissement à travers la province et ceux-ci auraient pu être utilisés pour compenser la fin des activités au site du secteur Saint-Nicéphore. S'il y a urgence d'agir dans ce dossier, comme le prétend le gouvernement, c'est uniquement parce que celui-ci a attendu trop longtemps avant de planifier la suite des choses. "

- Carole Côté, préfète de la MRC Drummond

MRC Drummond

DÉCISION IMMINENTE ?

Des citoyens du secteur St-Nicéphore ont aussi exprimé leur désaccord.

La décision finale dans le dossier ne saurait tarder, car le site d'enfouissement du secteur St-Nicéphore atteindra sa pleine capacité au cours des prochaines semaines.